Système éducatif

Au nom de quoi être critique sur les directives ministérielles ?

« Récemment, des « notes de service », signées du ministre, sont parues sur l’enseignement de la lecture et l’écriture et celui des mathématiques, principalement orientées vers l’élémentaire. En même temps parait un guide « orange » qui, nous dit-on, n’est là que pour fournir des « repères » aux enseignants, mais qui peut apparaître comme prescriptif et injonctif, tant il va loin dans les détails de ce qui serait fortement conseillé aux enseignants. De plus, cela a été accompagné par des interviewes du ministre dans des médias grand public où ce qui peut paraître nuancé et plus équilibré dans les textes officiels disparaît au profit d’un simplisme communicationnel, digne de ce « populisme éducatif » dont parle Xavier Pons. »

Source : http://blog.educpros.fr/Jean-Michel-Zakhartchouk/2018/05/07/au-nom-de-quoi-etre-critique-sur-les-directives-ministerielles/

Adolescence, Justice sociale et scolaire

Mineurs étrangers : insertion réussie grâce à l’école et à la vie associative

C’est seulement grâce à de telles actions que la France est à la hauteur de sa devise et de ses principes : aider les êtres humains quelle que soit leur origine et encore plus quand ce sont des enfants et des adolescents.

« À Carcassonne, le Service d’accompagnement de mineurs isolés étrangers (Samie) accueille une cinquantaine de jeunes dans le cadre de la Protection de l’enfance et de la Convention internationale des droits de l’enfant. Scolarisés, ils participent également à la vie associative locale. En les mettant le plus possible au contact de structures externes, le Samie, rattaché à la Ligue de l’enseignement de l’Aude, réussit le pari de l’intégration par l’éducation. »

Source : https://laligue.org/mineurs-etrangers-insertion-reussie-grace-a-lecole-et-a-la-vie-associative/